Lettre à celle que j’étais il y a 5 ans

Lettre à celle que j’étais il y a 5 ans

Quoi de mieux que le lendemain de mon anniversaire pour dresser un bilan de ces 5 années ?

 

Coucou Célia,

J’espère que tu vas bien, ou je devrais plutôt dire, je sais comment tu te sens aujourd’hui, le 6 mai 2012. Le lendemain de ton anniversaire et de ton premier ciné en amoureux (American Pie 5, trop romantique !) avec celui qui va partager ta vie durant ces 5 années jusqu’à 2017.  Un mélange d’excitation et de peur de l’inconnu… Tu ne le sais encore pas mais tu as rencontré celui que tu considères comme l’homme de ta vie aujourd’hui. Celui que tu ne pensais jamais trouver. Hein, toi qui crois que tu vas finir vieille fille avec des chats alors que tu aimes même pas ça ?! 😛

Regarde-toi un peu… T’es pas si repoussante. C’est dingue à quel point on peut avoir une vision de soi-même aussi erronée… Au final, si t’as pas de mec c’est parce qu’aucun de ceux qui te tournent autour n’en vaut la peine. Mais je peux te dire que celui que tu as commencé à fréquenter ce 20 avril 2012, et que tu as rencontré grâce à ta soeur…celui-là il vaut vraiment le détour ! Avec lui, tu vas trouver la vie et l’équilibre qui te correspondent. Ta vie va se métamorphoser du tout au tout. Tu vas partager avec lui tellement de voyages magnifiques… Oui oui, tout ça en seulement 5 ans ! Mais ne sois pas si pressée, attends et tu verras par toi-même que j’avais raison…

Tu vas passer 5 années mouvementées, c’est moins que l’on puisse dire ! Tu vas faire des trucs de fou : arriver dans le TOP 10 d’un concours Etam, gagner un voyage à Rio avec Vogue, visiter la Californie, le Canada, Dubaï, obtenir ton permis de conduire, ouvrir ton blog, te passionner pour les médecines alternatives et naturelles, revoir tes priorités et ta façon de considérer le monde, tomber amoureuse comme jamais tu ne l’as été auparavant, et avoir une belle-famille extraordinaire, arrêter la pilule définitivement pour la symptothermie… Une montagne de choses auxquelles tu n’aurais jamais pensé pouvoir rêver un jour. Ces 5 ans vont être archi méga cool par moments !

 

Cette année, tu termines ta licence de langues, sans trop savoir ce que l’avenir te réserve. Tu rêves d’intégrer un master web, mais tu vas être lamentablement refoulée à l’entrée. Ne t’en fais pas, ce n’est que partie remise. Tu décideras de continuer sur la voie des langues encore un bon bout de temps avant de te demander ce que tu aimes réellement. Tu fais ce pour quoi tu es douée, sans te poser de question, sans jamais te challenger, parce que la vie est vachement plus facile comme ça…

Puis au fur et à mesure que ta relation avec ton chéri va avancer, tu vas grandir toi-même. Vous grandirez ensemble, mais tu feras surtout ton chemin dans ta tête jusqu’à un jour où tu vas décider que tu veux être prof d’anglais. Encore la facilité ! C’est pas bien Célia… Est-ce que ça te passionne réellement ? Je sais que non. Tu crois à tort que tu vas enseigner à des élèves qui sont comme toi tu étais. Mais la réalité c’est que le métier de professeur n’est justement passionnant que pour ceux qui ont compris que c’est un vrai challenge au quotidien, et qui en ont réellement envie.

Au bout de 6 mois tu en auras déjà assez de ton master enseignement, mais comme tu n’es pas du genre à baisser les bras, tu iras au bout, par fierté de le valider. Tu vas longtemps penser que tu as perdu une année de plus de ta vie. Aujourd’hui, j’estime être un peu plus sage que toi, et je sais que cette expérience t’a apporté beaucoup plus que ce que tu crois…

 

Puis à force de longues discussions avec Dorian qui te booste chaque jour, tu vas ouvrir les yeux sur ce que tu veux vraiment faire. (C’est pas trop tôt mais mieux vaut tard que jamais !) Tu veux bosser dans le web. Ca avait été une évidence en dernière année de licence durant ton stage, mais à ce moment-là tu n’étais pas assez courageuse et ouverte pour sauter le pas.

A côté de ça, Dorian va te parler sans cesse de partir vivre à Londres et tu te sentiras déchirée entre deux chemins à prendre, deux vies entre lesquelles faire ton choix… Tu vas postuler pour un master 2 de rédaction web, pas vraiment formateur, et fort heureusement tu vas être refusée là encore. Oui, fort heureusement, car avec le recul, je peux te dire que tu aurais encore perdu une année de ta vie ma petite ! Finalement, à chaque fois que tu t’apprêtes à faire une bêtise, tu te rendras compte que la vie te détournera du mauvais chemin. 🙂

Et puis un jour, tu vas prendre une décision sur un coup de tête. (Tu vas beaucoup le faire par la suite et ça va énormément te servir. Suis mon conseil : arrête de réfléchir et fonce !) Vous serez dans la piscine à Punta Cana avec Dorian, et tu vas lui dire : “Ok, oui…je veux bien partir à Londres !”.

 

Et c’est parti pour un tournant décisif de ta vie… Après quelques mois à faire des économies, vous vous lancerez en février 2014. Tu pleureras les larmes de ton corps sur le quai de la gare comme si toute ta famille allait mourir demain d’une maladie incurable et que tu allais jamais les revoir. Tu en fais un peu trop, mais je te rassure, après 5 ans j’ai toujours pas trouvé la clé pour que tu cesses d’avoir des réactions si violentes. Tu es beaucoup trop émotive, et en plus de produire tes propres émotions, tu absorbes toutes celles autour de toi. Espérons que ça passe avec le temps !

Avec Dorian, vous allez passer près d’un an à Londres. Tu vas complètement tomber amoureuse de cette ville, et tu vas apprendre un nouveau mode de vie. Tu seras nanny pour une petite fille tellement parfaite, en plus de rédiger des articles pour un magazine. Vous passerez votre temps libre avec Dorian à arpenter la ville et à boire des ciders. La vie sera belle ! Enfin si on met de côté le fait que tu auras l’impression d’être à moitié morte en laissant ta famille derrière toi, et que tu pleureras un jour sur deux dans votre tout petit appartement.

 

Et puis vous allez décider de rentrer. Tu gardes toujours dans un coin de ta tête cette réelle envie de bosser dans le web. Et tu sais que sans reprendre des études, tu n’y arriveras pas. Pas parce que tu n’en es pas capable ; plutôt parce que tu crois dur comme fer que tu n’en es pas capable. La confiance en soi ça fait tout. Bah c’est raté pour toi ! Vous allez rentrer avec Dorian et tu vas encore une fois pleurer les larmes de ton corps parce que “La France, c’est trop nul. Les gens sont pas civilisés ! Mon amour pourquoi on est rentrés ? Je suis trop trop trop triste…” Je t’ai dit que tu en faisais trop mais c’est un euphémisme. Mais ne t’en fais pas, tu te referas vite à ta vie française…

Surtout que tu auras postulé (encore une fois sur un coup de tête) pour un master 2 en alternance en webmarketing, et que tu seras prise. En l’espace de 2 semaines, tu auras : postulé, passé les oraux, passé les écrits, été acceptée pour la rentrée d’octobre. Et 9 jours après le début des cours, tu décrocheras ton contrat pro ! Si ça c’est pas une réussite ! Tu peux être fière de toi ! Mais je sais que tu l’es. 😉

 

Et là débutera l’année la plus difficile de ta vie, dans beaucoup de domaines… Déjà, on va pas se le cacher, l’alternance c’est très dur. Tout le monde le dit. Mais tu sous-estimais la fatigue physique qui va s’accumuler durant cette grosse année et demi. Et puis niveau mental, ce sera pas trop ça non plus. Dans l’ensemble, fin 2015 à mi-2016, ça va vraiment être une sale année que tu vas devoir endurer. Je te passe les détails (je te laisse la surprise), mais prépare-toi juste à devoir être forte.

Heureusement que tu as Dorian parce que sinon ça aurait été encore plus dur. Cette année va beaucoup t’en apprendre dans bien des domaines. Sur toi-même premièrement, mais surtout sur le monde. Tu vas littéralement sortir du monde de Bisounours dans lequel tu ne savais même pas que tu vivais. C’est une grosse claque, surtout qu’à 24 ans on s’attend pas à ça, et à avoir un tel revirement dans sa propre tête.

Mais tu vas accomplir des exploits, je te l’assure. Cette année, avec ses hauts et ses bas, va te rendre plus forte que tu ne l’as jamais été. Tu vas beaucoup grandir dans ta tête, et je pense que tu en as bien besoin, car il faut s’endurcir pour vivre dans ce monde. Passons rapidement… Tu vas valider ton master avec brio, et tu seras très émue pendant ta remise des diplômes, parce que tu pourras regarder en arrière et voir tout le chemin accompli… Cette énorme réussite malgré une année épouvantable. Avant même de valider, tu vas décrocher ton CDI. Trop heureuse ! La vie me sourit ! 2017 sera une année exceptionnelle, j’en suis sûre !

Puis tu vas vite déchanter quand tu te rendras compte que le CDI promis n’est pas du tout ce que tu espérais. Après trois mois, tu vas encore prendre une décision sur un coup de tête (ça te réussit apparemment, ne perds pas cette habitude !) : tu lâches ton CDI, tu y seras jamais heureuse de toute façon. C’est la meilleure décision que tu puisses prendre avant de t’enliser dans un truc qui te correspond pas. Le salariat ça te convient pas. Etre traitée comme une petite main, c’est pas ton truc.

Tu vas te lancer en indépendante ! Oui je t’assure, toi la fille qui avait trop peur de quitter ses études de langues pour faire autre chose de sa vie, tu vas prendre un tel risque… Tu auras la peur au ventre de te planter, mais au moins tu auras le mérite d’avoir tenté. Et ce sera vraiment libérateur ! Tu vas te sentir renaître. Au bout d’un mois tu auras déjà plein de projets en perspective, et tu te sentiras beaucoup mieux : bien plus en accord avec toi-même et avec tes envies… Parce que vous en aurez des projets aussi avec Dorian 😉 Mais je vais pas te spoiler la suite. Cesse d’être si impatiente, tu verras…

 

Ah et aussi ! Arrête d’avoir peur. Est-ce que tu te rends compte que les meilleures décisions que tu as faites dans ta vie, ont été prises aux moments où tu avais le plus peur ? Alors fonce et arrête de te poser autant de questions ! Fais-moi confiance. Au final, quand tu regardes en arrière, tu te souviens que tu as toujours eu peur de tout et que tout s’est toujours super bien passé.
Alors à quoi bon se torturer ? Vis ta vie au jour le jour et cesse de vouloir tout contrôler. Tu te leurres. On ne contrôle finalement pas grand chose dans cette vie que la nature nous a donnée. Tu as toujours eu l’impression d’être née sous une bonne étoile, et je peux te dire que dans 5 ans tu le penseras encore. 🙂 “Relax, take it easy” comme dit Mika (Oui ce mec existe toujours en 2017 mais il a pas trop la côte…).

 

Enfin, j’ai envie de te dire que tu es exceptionnelle Célia. Je te l’ai pas souvent dit parce que je l’ai pas souvent pensé, je te l’avoue, mais tu le mérites. Tu es une personne profondément bonne, et ça, c’est quelque chose que tu ne perdras pas. Tu as beaucoup d’amour à l’intérieur de toi, et en 2017 tu auras réussi à apaiser un peu les sentiments négatifs qui peuvent t’habiter parfois. Tu te connais de mieux en mieux et es de plus en plus heureuse. Tu vas réellement devenir quelqu’un de meilleur.

2017 commencera pour toi comme un nouveau chapitre passionnant de ta vie de femme…Pense à toi, prends soin de toi, et vis tes rêves. Aie confiance en toi, aie confiance en la vie, et profite de chaque instant. Tu es sur le bon chemin.



7 thoughts on “Lettre à celle que j’étais il y a 5 ans”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *