La symptothermie : contraception naturelle qui a changé ma vie

La symptothermie : contraception naturelle qui a changé ma vie

La symptothermie, qu’est-ce que c’est ?

La symptothermie est une méthode de contraception écologique, naturelle et sans aucun effet secondaire. Elle consiste en la vérification de deux (ou trois) observations chaque matin, de façon à pouvoir déterminer avec précision sa fenêtre de fertilité chaque mois. Elle donne à la femme le pouvoir total sur sa fertilité et la gestion de son cycle féminin. Plus qu’une méthode de contraception, la symptothermie est un véritable style de vie qui prendra place peu à peu dans votre vie. Elle vous apportera satisfaction sans aucun risque pour la santé.
(Testé et approuvé par moi-même !)

Petite précision : la symptothermie est aussi une méthode très efficace d’aide à la conception, si à l’inverse vous êtes prêtes pour le grand saut. Il suffit de choisir le moment le plus fertile pour la conception, et le petit + ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez !

 

Découvrez mon guide pour
Débuter la Symptothermie

 

La symptothermie, comment ça fonctionne ?

Elle suppose d’aimer observer son cycle et d’avoir un réel désir d’en apprendre plus sur sa fertilité et sur son corps. C’est selon moi la condition pour être capable d’adopter cette méthode sur le long terme.
Pratiquer la symptothermie ne prend que quelques minutes par jour et devient vite une habitude aussi ancrée dans le quotidien que le fait de se laver les dents ou de mettre du déodorant !

Il vous faut d’abord prendre votre température chaque matin au réveil à l’aide d’un thermomètre à double décimale. C’est l’ancienne méthode des températures de nos grands-mères ! (Personnellement, j’utilise ce thermomètre). Au fil des jours, un plateau bas va se créer. Il vous permettra de détecter l’ovulation dès la hausse de la température sur trois jours consécutifs.

Pour confirmer que l’ovulation s’est bien produite (et que ce n’était pas qu’une tentative du corps d’ovuler), il faut observer la glaire cervicale (les fameuses pertes blanches !).  Vous déterminerez ainsi chaque jour son aspect avec précision. Ceci s’apparente à l’ancienne méthode Billings, pas toujours fiable si utilisée seule. Pour faire court, la glaire cervicale passe de crémeuse à blanc d’oeuf, puis à cassante du début à la fin du cycle.

En cas de doute et pour les plus téméraires, vous pouvez pratiquer la troisième observation qui est la vérification de la position et de l’ouverture du col de l’utérus. Personnellement, j’ai trouvé mon col au bout de 6 mois. Depuis, j’aime bien lui faire un petite vérification aussi, quand ma glaire cervicale tente de me jouer des tours. Enfin, vous entrez toutes ces données dans l’application Sympto sur votre smartphone, et le tour est joué ! En période fertile, vous devez vous protéger, avec un préservatif ou un diaphragme. Vous pouvez aussi faire le choix de l’abstinence si ça correspond plus à vos envies. Et en période infertile, la fête du slip est ouverte !

Il y a évidemment bien d’autres subtilités dans cette méthode. Je vous invite à les découvrir en lisant le manuel gratuit dont le lien se trouve en bas de l’article. Apprivoiser la symptothermie est un apprentissage qui devient bien vite passionnant ! Pour les plus angoissées, vous avez même la possibilité d’avoir une conseillère pour un prix ne dépassant pas les coûts exorbitants des pilules tueuses de 3e et 4e génération.

 

La symptothermie, est-ce que c’est fiable ?

Tout à fait, ma chère ! La symptothermie est plus fiable que la pilule. Selon les jours du cycle, son indice de Pearl est entre 0,2 et 0,8. En moyenne, elle se situe donc à 0,5. En comparaison, la pilule est à 0,3 en utilisation optimale (tous les jours à la même heure sans oubli). Elle passe à 8 si utilisée dans des conditions réalistes : au coucher ou au lever, quelle que soit l’heure. Et oui, les grossesses sous pilule ne sont pas un mythe, alors même que c’est l’objectif premier de ce contraceptif. Quitte à choisir, je préfère une méthode plus fiable et qui ne me détruit pas le corps à petit feu. J’ai trouvé mon bonheur en la symptothermie !

 

La symptothermie : quelles répercussions sur le quotidien ?

Le point essentiel à mentionner sur lequel on sera toutes d’accord, est le fait que l’on n’est plus obligées de s’embêter à prendre une petite pilule à heure fixe ! Et puis on n’a plus tous les désagréments et effets secondaires liés à la pilule. Je cite : la prise de poids, l’acné, l’irritabilité, l’effet cocktail avec le tabac et le café, et autres réjouissances. (J’en conviens qu’il faut d’abord une bonne période de détoxification du corps ; du moins ça a été mon cas après 10 ans de pilule non-stop).

Un autre point très important regarde la vie intime. La symptothermie est une méthode contraceptive qui se vit à deux et qui soude le couple autour des variations du cycle de la femme. C’est comme ça que la nature nous a faites, et je trouve inconcevable qu’une petite pilule nous prive de toutes nos hormones naturelles, essentielles à notre équilibre psychique, physique et sexuel.

Adopter la symptothermie, c’est apprendre à dialoguer en couple autour de la fertilité, et surtout impliquer son chéri dans sa contraception. Parce qu’après tout, la sexualité se vit à deux, mais on a toujours voulu nous laisser penser que la fertilité n’était que l’affaire de la femme. Pourtant il faut bien deux personnes pour créer la vie ! Redonnons donc aux hommes la place qu’ils méritent tout en ne supportant plus ce poids toutes seules à coup d’hormones synthétiques qui nous empoisonnent.

 

La symptothermie : mon expérience

J’ai décidé d’arrêter la pilule il y a maintenant plus d’une année, souffrant d’effets secondaires insupportables et qui me rendaient la vie très difficile au quotidien. Je raconte d’ailleurs mes mésaventures dans un de mes anciens billets. Mon premier objectif était d’arrêter les hormones synthétiques, de façon à retrouver bien-être et équilibre.

Je n’étais pas emballée à l’idée de me faire poser un stérilet, même en cuivre, que je savais néfaste pour le corps. Rappelons, que le DIU au cuivre créé une inflammation dans l’utérus pour empêcher la nidation de l’oeuf fécondé. Il me fallait donc une solution alternative.
Après de nombreuses recherches, je suis tombée tout à fait par hasard sur un site perdu au fond des pages de recherche de Google, expliquant son fonctionnement. C’est comme ça, et grâce à quelques vidéos de présentation dénichées sur Youtube, que j’ai fait connaissance avec la symptothermie, méthode contraceptive qui a changé ma vie.

Je dois avouer que dans les débuts, j’étais un peu inquiète à l’idée de faire un bêtise, et j’accueillais chaque mois mes règles avec un “YESSSS !” de soulagement. Chaque fin de cycle était une petite victoire de plus sur les méthodes de contraception barbares aux hormones synthétiques auxquelles je disais adieu. Aujourd’hui, ça fait plus d’un an que j’utilise la symptothermie avec succès, et elle a réellement changé mon quotidien. Je suis beaucoup plus sensible au fonctionnement de mon corps. Découvrir cette méthode m’a permis d’en apprendre plus sur lui et d’être à l’écoute de ses besoins.

Avant toute chose, la symptothermie m’a permis d’apprendre à gérer ma fertilité, de me sentir à l’aise dans mon corps féminin, et de prendre confiance en moi. Et oui, quoiqu’on tente de nous faire croire, les labos pharmaceutiques ne savent pas mieux comment le corps d’une femme fonctionne qu’elle-même. La symptothermie a changé ma vie et j’encourage absolument tout le monde à tenter l’expérience pour enfin être à l’écoute de son corps.

 

Pour en savoir plus :
Mon arrêt de la pilule contraceptive Diane 35
Thermomètre Cyclotest Lady



38 thoughts on “La symptothermie : contraception naturelle qui a changé ma vie”

  • Super article, merci de prendre la parole sur le sujet. Moi aussi ça a changé ma vie, à tel point que j’en ai fait le sujet de mon blog, afin de (contribuer à) démystifier le cycle menstruel et la fertilité. Ce genre de témoignages doivent se multiplier !! A bientôt !

  • Merci pour ce témoignage! A rajouter, vraiment l’importance de la formation au début. Formation d’un week-end en couple, si cela peut rassurer monsieur! et aussi, pour ne pas justement retenir sa respiration pendant 2 semaines dans l’attente de règles! A la fondation Sympto Therm On assure la fiabilité contraceptive à partir de 6 cycles de suivi avec une conseillère. C’est vraiment le temps nécessaire pour prendre confiance, et être sure que les observations et l’interprétation est bonne!

  • Coucou, merci pour ton article, moi j’utilise la pilule Daily Gé depuis 4 ans, et j’ai l’impression d’avoir pas mal d’effets secondaires (notamment des douleurs à la poitrine). De plus, j’entends plusieurs informations disant tous les aspects négatifs de la pilule à cours et longs termes. Cela fait un petit moment que je pense à arrêter. Merci encore, je vais peut-être me pencher sur cette méthode.

    Bonne journée

  • L’existence de la symptothermie est en train de se répandre sur la toile comme une traînée de poudre. C’est grâce à des femmes comme toi ! Bravo Célia, tu sauveras peut être la vie de nombreuses femmes : cela n’est pas exagéré quand on sait le nombre d’embolies pulmonaires sous pilule ! voir mon dernier dossier sur mon blog (pryskaducoeurjoly.com Rubrique Dossier).
    Vive le cycle naturel et vive la libération des femmes !

    • Merci pour ton commentaire Pryska 🙂 Je suis totalement d’accord avec toi. Je pense que l’on peut et que l’on va changer le monde grâce à cette contraception ! Merci pour le partage de ton dossier 🙂

  • Merci pour cet article! J’utilise aussi la symptothermie depuis 2 ans avec succès, ça a été une vraie libération pour moi. Quand je vois mes amies rencontrer des difficultés à cause des contraceptions hormonales, j’ai très envie de leur expliquer cette méthode, mais malheureusement c’est toujours très compliqué d’aborder ce sujet en France. La pilule est devenu la “normalité” et la contraception naturelle fait peur… C’est tellement dommage! J’espère que de plus en plus de femmes oseront en parler!

    • Bonjour Alix,

      Merci pour ton commentaire 🙂

      Bravo à toi pour ces deux ans de sympto ! Pour ma part, dès que j’ai une amie qui me fait part de ses problèmes de contraception, je ne peux pas m’empêcher de lui en parler parce que je ne veux pas la laisser dans sa situation. Et ça fonctionne 🙂 J’ai déjà plusieurs amies et connaissances qui se sont lancées ! C’est en faisant des petits pas que l’on change les choses 🙂
      Encore bravo d’utiliser toi aussi la symptothermie !

      A bientôt 🙂

  • Merci pour cet article très intéressant, je m’intéresse de près à la symptothermie depuis peu. Je veux arrêter la pilule et les hormones en général. Ton témoignage est vraiment motivant !

    • Bonjour Marion,

      Et merci pour ton commentaire. 🙂
      Je ne peux que t’encourager à sauter le pas et à rejoindre la team des femmes libérées de la contraception hormonale 😉
      Si tu as des questions, n’hésite surtout pas à me les poser !

      Bonne journée !

  • Bonjour Célia Jade,
    J’aurai aimé savoir si tu as intégré la symptothermie seule ? Je m’y intéresse depuis trois mois mais n’ose pas sauter le pas pour une raison bien simple : je n’ai pas les moyens de m’offrir les services d’une conseillère. Je me dis qu’au fond, nos grands-mères savaient bien apprendre à connaître leur corps et leur cycle sans conseiller, alors je devrais pouvoir m’en sortir, non ? J’ai un peu peur, je me noie sous les informations, mais je ne peux plus continuer ces méthodes de contraception qui abîment de plus en plus mon corps et ma santé. Aurais-tu un conseil pour me lancer seule et surtout, pour réussir seule ?
    Merci beaucoup à toi d’avoir rédigé ce post, il me semble que les femmes ont le droit de savoir. A l’heure où même les gynécos se marrent lorsqu’on leur demande des conseils sur la sympto, c’est à nous de reprendre nos corps en main, et de faire savoir tout cela.
    Belle journée à toi, Ciardha

    • Hello ma belle,

      Merci pour ton passage sur mon blog et pour ton commentaire 🙂
      Pour répondre à ta question, non je n’ai jamais fait appel à une conseillère 🙂 Mais c’est parce que j’ai tout de suite eu confiance en moi et en la méthode. Je ne dis pas que c’est infaisable (puisque je l’ai fait :P), mais il faut être rigoureuse dès le début et bien lire et relire le manuel. Voilà le conseil que je peux te donner : la rigueur. Tu verras qu’avec le temps, ça deviendra un automatisme, et ce sera surtout beaucoup plus facile de t’observer. 🙂 Surtout n’hésite plus si tu as envie. Lance-toi ! Tu verras comment ça se passe pour toi 🙂 Et puis le manuel conseille d’attendre quelques mois avant d’enlever les préservatifs même en période non fertile pour être sûre d’avoir bien assimilé la méthode. Si tu suis leur conseil, tu n’as aucune inquiétude à avoir dans les débuts. 🙂

      Tu as totalement raison : les femmes ont le droit de savoir, et c’est pour ça que je m’attache à faire connaître la symptothermie. Déjà deux ans et demi d’utilisation pour moi et c’est un pur bonheur !

      Très belle journée et à bientôt 🙂

  • Merci pour ton article, cela m’encourage et me donne encore plus envie de m’y mettre ! Mais j’ai peur, peur de tomber enceinte quand même malgré mes efforts, ça me terrorise vraiment beaucoup, et pour plusieurs raisons, il est inconcevable pour moi d’avoir des enfants. J’ose plus les relations intimes avec le chéri de peur d’un accident. J’ai arrêter la pilule il y à un peu moins d’un an car je n’en pouvais plus de prendre cette saloperie (dsl du terme). Si vous avez des conseils et autres, je suis preneuse, je suis une débutante, j’ai même pas encore de thermomètre c’est pour dire ! Qu’avez-vous fait lorsque vous avez débuter ? Merci d’avance pour vos retours. En tout cas j’ai le soutien du chéri dans ma démarche, il est formidable ! 🙂

    • Merci pour ton commentaire 🙂
      J’avais comme toi peur au début. C’est normal, c’est l’inconnu 🙂 Tu verras avec le temps et l’expérience que cette peur n’avait pas lieu d’être. Tu prendras confiance en toi et en la méthode 🙂
      J’ai débuté en regardant les quelques vidéos existantes à ce sujet, en lisant le manuel bien attentivement, et en intégrant le groupe Facebook dédié à la symptothermie pour me sentir impliquée dans cette super communauté de femmes très sympathiques 🙂
      Tu as effectivement de la chance d’être soutenue par ton chéri, ce qui n’est pas toujours le cas.
      Je te souhaite un bon commencement et n’hésite pas si tu as d’autres questions !

      • Merci pour ta réponse 🙂 En deux jours j’ai commencer à lire le manuel, j’ai ouvert un compte, une conseillère m’a déjà répondu, et je prend ma 1ere température avec mon thermo actuel + élixir dés demain ! Et puis je vais acheter le même thermo que toi, celui que tu recommande dans ton article, il est mieux que celui que j’ai. Déjà, le fait d’avoir arrêter la pilule c’est une libération, alors j’ai hâte de commencer la sympto pour me sentir encore mieux. Franchement, je suis contente d’être tomber sur ton article. Je suis sur le groupe FB aussi, c’est cool d’avoir un endroit ou avoir des conseils venant d’ailleurs. 🙂

        • Je suis super contente pour toi ma belle. Tu vas voir, c’est une nouvelle vie qui s’offre à toi 😉
          N’hésite pas à commander le thermomètre le plus vite possible via mon article pour débuter de la meilleure des façons 🙂

          • Bonjour Celia ! Bientôt 7 mois de symptothermie pour moi ! Et avec le soutien du chéri et les conseils des filles sur internet j’ai fait du progrès ! Tout se passe bien et je suis plus que ravie! Alors un gros merci à toi pour ton article qui m’a aider à me lancer définitivement ! 🙂

          • Bonjour Erika,
            Ton message me fait tellement plaisir ! Bravo à toi de t’être lancée 🙂
            Maintenant tu fais partie des femmes libres et éclairées !
            N’hésite pas à me donner des news de temps en temps, et je te souhaite une très bonne continuation 🙂

  • Bonjour Célia,

    Encore un message d’encouragement concernant ce post ! J’ai 22 ans et je compte faire le grand saut contraceptif avec la sympthotermie à la suite de mauvaises aventures avec la pillule mais aussi le stérilet au cuivre. Ce n’est pas toujours facile de se lancer dans cette aventure sans stress, ton témoignage est donc très précieux et encourangeant pour toutes celles qui veulent faire leur transition contraceptive vers une méthode plus saine !

    J’ai une question concernant ton expérience, sur le site sympto plusieurs types de suivis nous sont proposés (avec des coûts différents), pour quels types de suivi avec conseillère as-tu opté lorsque tu as débuté la sympto ?

    Très bonne continuation et merci encore !

    • Hello Fiona 🙂

      Merci pour ton passage et ton commentaire chaleureux 🙂
      Personnellement, je n’ai pas ressenti le besoin de débuter avec une conseillère. (Au début, tu as 15 jours de conseils gratuits quand tu télécharges l’application). Mais je ne peux que conseiller de démarrer en prenant ne serait-ce qu’un mois pour débuter dans les meilleures conditions et avoir un suivi personnalisé pour te sentir en confiance. 🙂 Je te conseille Sidonie, Pryska ou encore Fabienne que j’aime beaucoup et qui sont très sympathiques !

      N’hésite pas à revenir vers moi pour me parler de tes débuts 🙂
      A très vite ma belle !

  • Coucou Celia Jade,
    Etant de plus en plus intéressée par cette methode et mon partenaire très impliqué aussi dans cette decision, je me pose une question plus concrète: pendant la période de non-ovulation, période d’infertilité, la symptothermie permet de ne pas utiliser de préservatif. Mais alors, l’homme doit-il se retirer avant ejaculation?
    Cette question me semble stupide mais j’ai besoin d’en savoir plus 😉
    Merci d’avance pour ta réponse et merci surtout pour ce joli article novateur!
    Clara

    • Hello Clara,
      Merci pour ton commentaire 🙂 Non, quand tu es infertile, ton chéri n’a pas besoin de se retirer. Par contre, quand tu es fertile, le retrait n’est pas considéré comme une méthode fiable (25 % d’échec). Il faut alors utiliser une méthode barrière comme le préservatif, la cape cervicale,… ou l’abstinence ! En réalité, peu d’utilisatrices pratiquent l’abstinence bien sûr, du coup pendant la période fertile, la fiabilité ne repose plus sur la méthode symptothermique mais sur la méthode barrière utilisée.
      J’espère avoir répondu à toutes tes questions. N’hésite pas si tu en as d’autres 🙂
      A très vite !

  • Coucou!!!
    Je suis une étudiante de 20 ans, et cette année je me penche sur la question d’arrêter la pilule. En cherchant sur youtube, je tombe sur tes vidéos de symptothermie, que j’adore!
    Tes vidéos ont répondus à beaucoup de questions que je me posais. Mais il m’en reste quelques’unes.
    Quand tu as acheté ton thermomètre qu’est ce qui était fournis avec ? Je ne trouves pas l’application sur androïde, j’aimerais beaucoup l’avoir. Qu’est ce que tu me conseils pour l’arrêt de la pilule?
    Bisous et Bonne année !!! <3

    • Hello et bonne année 🙂
      Merci pour ton commentaire.
      Il y a juste le thermomètre Cyclotest quand tu fais ton achat. L’application sur Android est”sympto plus” si mes souvenirs sont bons. Est-ce que tu l’as trouvée du coup ?
      Je te conseille d’arrêter à la fin d’une plaquette. Certains conseillent d’arrêter petit à petit mais personnellement je ne suis pas pour parce que ça veut dire que tu n’es plus protégée, mais tu continues de la prendre par intermittence pour ne pas choquer ton corps. Après ta prochaine plaquette, ne la recommence pas et ton corps petit à petit se débarrassera de ce qui lui reste d’hormones synthétiques 🙂
      J’espère avoir répondu à tes questions. N’hésite pas si tu en as d’autres !
      Bisous

  • Bonjour Célia,

    Ma collègue m’a parlé de toi et tes articles. J’ai regardé tes vidéos et c’est un bonheur. comptes tu fais d’autres vidéos à ce sujet ? ou te mettre à conseiller les femmes en devenant conseillère ?
    Tu es la première bloggeuse influente à parler de cette méthode et j’espère que tu ne continueras régulièrement. Par exemple des vidéos sur les différentes glaires cervicales..
    Merci en tout cas

    • Bonjour Marion,
      Merci à toi pour ton passage et ton commentaire 🙂 Je compte en faire d’autres oui. J’ai vraiment envie d’aider les femmes à vivre leur fertilité plus naturellement ! Pourquoi pas devenir conseillère un jour effectivement. Je ne l’exclus pas même si ça n’est pas ma priorité 🙂 Tiens-moi au courant de comment se passe la symptothermie pour toi 🙂
      A très vite

  • bonjour Célia !

    je suis tombée sur ta chaine en cherchant différents moyens de contraception sur youtube .. avant ta vidéo sur la symptothermie, je ne connais pas du tout ce moyen naturel de contraception .. je dois avouer que je suis plutôt séduite a l’idée , j’ai juste quelque chose qui me rebute un peu , prendre ma température , par voie annale chaque matin.. . et je suis tombée sur une autre vidéo présentant un appareil pour contrôler notre température par le biais d’un ” dispositif ” relié a l’appareil a mettre sous la langue .. il enregistre aussi notre cycle etc .. est ce que son utilisation est possible tout en suivant ton guide ? ou tu me recommande autre chose ? merci pour ton article .

    • Bonjour Charlène,

      Merci pour ton commentaire 🙂 Pour répondre à ta question, tu n’as pas besoin de prendre ta température par voie anale. Personnellement je ne l’ai jamais fait. Avec la symptothermie, il y a trois méthodes de prises fiables : la voie buccale, la voie vaginale et la voie anale. Je n’ai testé que les deux premières personnellement, et depuis 3 ans je reste maintenant fixée sur la voie buccale qui fonctionne très bien pour moi. 🙂
      Pour moi, les appareils électroniques sont à bannir car ils ne te permettent pas de faire l’apprentissage de ton cycle. Au final, si un jour ton appareil bugue, tu es bien embêtée alors qu’en pratiquant la symptothermie, honnêtement tu finis par connaître ton corps et son fonctionnement par coeur. Aucun risque 🙂
      N’hésite pas si tu as d’autres questions 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *